Avort et la pilule du lendemain. Attention

fetoAvort: Celui qui est supprimé est un être humain qui commence à vivre, c’est-à-dire l’être qui est, dans l’absolu, le plus innocent qu’on puisse imaginer: jamais il ne pourrait être considéré comme un agresseur, encore moins un agresseur injuste!

Il est entièrement confié à la protection et aux soins de celle qui le porte dans son sein. Et pourtant, parfois, c’est précisément elle, la mère, qui en décide et en demande la suppression et qui va jusqu’à la provoquer.

SE PUOI.... AIUTACI:

Parfois, on craint pour l’enfant à naître des conditions de vie qui font penser qu’il serait mieux pour lui de ne pas naître. Cependant, ces raisons et d’autres semblables, pour graves et dramatiques qu’elles soient, ne peuvent jamais justifier la suppression délibérée d’un être humain innocent.

Pour décider de la mort de l’enfant non encore né, aux côtés de la mère, se trouvent souvent d’autres personnes.

Fréquemment, la femme est soumise à des pressions tellement fortes qu’elle se sent psychologiquement contrainte à consentir à l’avortement.

En réalité, « dès que l’ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n’est celle ni du père ni de la mère, mais d’un nouvel être humain qui se développe pour lui-même. A cette évidence de toujours, …la science génétique moderne apporte de précieuses confirmations.

Jean Paul II: Je voudrais adresser une pensée spéciale à vous, femmes qui avez eu recours à l’avortement. L’Eglise sait combien de conditionnements ont pu peser sur votre décision, et elle ne doute pas que, dans bien des cas, cette décision a été douloureuse, et même dramatique. Il est probable que la blessure de votre âme n’est pas encore refermée. En réalité, ce qui s’est produit a été et demeure profondément injuste. Mais ne vous laissez pas aller au découragement et ne renoncez pas à l’espérance. Sachez plutôt comprendre ce qui s’est passé et interprétez-le en vérité. Si vous ne l’avez pas encore fait, ouvrez-vous avec humilité et avec confiance au repentir: le Père de toute miséricorde vous attend pour vous offrir son pardon et sa paix dans le sacrement de la réconciliation. C’est à ce même Père et à sa miséricorde qu’avec espérance vous pouvez confier votre enfant.

************************************ IL TUO 5 per mille PER I POVERI per gli ultimi, per chi e' sfruttato, per difendere la vita sul tuo 730, modello Unico, metti il codice fiscale degli Amici di Lazzaro: 97610280014 ****************

 

La pilule du lendemain: est une préparation à base d’hormones (celle-ci peut contenir des oestrogènes, des oestroprogestérones ou uniquement des progestérones) qui, prise dans les 72 heures après un rapport sexuel présumé fécond, met en route un mécanisme avant tout de type “antinidatoire”, c’est-à-dire qu’il empêche que l’éventuel ovule fécondé (qui est un embryon humain), désormais arrivé dans son développement à l’état de blastocyste (5-6 jour de la fécondation), ne s’implante sur la paroi utérine, à travers un mécanisme d’altération de la paroi elle-même.

Le résultat final sera donc l’expulsion et la perte de cet embryon.
La grossesse, en effet, commence à partir de la fécondation et non pas de l’implantation du blastocyste sur la paroi utérine, comme on tente au contraire de le présenter de façon implicite

Numéros utiles:
Êtes-vous enceinte? Vous voulez aider avec une grossesse non désirée: SOSVITA tel. 800 813000 www.sosvita.it

Vous avez découvert à attendre un enfant malade?
Voulez-vous un soutien pour la grossesse pathologique et centre d’aide pour les fœtus terminaux:
LA QUERCIA MILLENARIA tél. 320 8010942 http://www.laquerciamillenaria.org

Vous voulez guérir les blessures d’un avortement volontaire
LA VIGNA DI RACHELE tél. 099 7724518 www.vignadirachele.org

BIBLIOGRAPHIE
1) Evangelium Vitae – Giovanni Paolo II)
2) Comunicato sulla pillola del giorno dopo – Pontificia Accademia per la Vita